Bonne nouvelle, nous venons de calculer notre Bilan Carbone chez Tudigo !

Loin de représenter la ligne d’arrivée, ce calcul est un point de départ concernant notre engagement.

3,2,1, c’est parti pour un rappel de ce qu’implique ce bilan !

Qu’est ce qu’ un bilan carbone ?

Le bilan carbone est un outil qui permet de déterminer le poids des émissions carbone d’une entreprise. Ce calcul est normé, réglementé et délivré par des organismes certifiés par l’ADEME (l’organisme national référence en terme d’environnement).

Pourquoi réalise-t-on un Bilan Carbone ?

Premièrement, ce bilan est utile pour prendre conscience de l’empreinte carbone de notre activité et des postes majeurs d’émissions de CO2 qui y sont liés. Cette évaluation permet d’établir un état des lieux à l’instant T et nous permettra d’observer l’évolution de nos émissions au fil de temps.

Ensuite, le résultat permet de comparer l’impact environnemental de notre activité à celui des entreprises du même secteur. Suis-je bien positionné en termes d’émissions par rapport à mes concurrents ? Quelles sont leurs bonnes pratiques ? Quelles sont les miennes ?

Enfin, ce constat permet surtout de mettre en place un plan d’action pour réduire son empreinte et donc d’AGIR !

Comment avons-nous procédé pour calculer notre bilan carbone ?

Pour calculer ce bilan nous avons sollicité l’équipe de Sami. Cette entreprise a pour mission de sensibiliser, accompagner, agir aux côtés des sociétés qui souhaitent s’engager.

Nous avons collecté de nombreuses informations comptables ou non sur nos locaux, notre équipe et ses habitudes, notre présence en ligne (nombre de sites, réseaux, vidéos…). L’équipe Sami a ensuite analysé l’ensemble de ces données pour définir notre bilan carbone.

D’après la méthodologie du calcul du bilan carbone, les émissions sont catégorisées selon trois “scopes” :

  • La scope 1 qui concerne tous les gaz à effet de serre émis directement par l’entreprise (ex : chauffage des locaux, émissions des véhicules..)
  • La scope 2 qui regroupe émissions indirectes liées à l’énergie.
  • La scope 3 qui regroupe les émissions indirectes qui représentent souvent la majorité des émissions produites par l’entreprise : achat de marchandise, de services, etc.

Nous avons décidé d’intégrer les trois scopes à notre bilan pour avoir une représentation réelle et globale de l’empreinte de Tudigo.
En tant que plateforme de financement, nous avons établi un double bilan :

  • Le premier englobe toutes les émissions directes et indirectes de l’entreprise (scopes 1, 2, et 3).
  • Le second prend en plus en compte les émissions des entreprises de notre portefeuille de projets financés, on l’appellera le bilan carbone absolu de Tudigo incluant les participations.

Pour estimer l’empreinte carbone des projets auxquels on a contribué, l’équipe Sami a pris en compte le pourcentage de capital investi via Tudigo dans chaque projet, le volume du chiffre d’affaires des entreprises financées, ainsi que les moyennes standard d’émissions relatives à leur secteur d’activité.

Quel est le résultat du bilan carbone de Tudigo (hors participations) ?

L’entreprise a émis 133 tonnes de CO2 au total sur l’année 2021. Pour vous donner une idée, cela correspond aux émissions annuelles de 15 français.es en moyenne ou de 18 tours du monde en voiture.

Quels sont nos premiers postes d’émissions carbone ?

  • Nos achats : Ils représentent 75 tonnes de CO2 (soit 56,2% de notre empreinte). Dans cette catégorie on retrouve nos achats de services et nos achats divers.
  • Nos achats numériques : Ils représentent 33 tonnes de CO2 (soit 33% de notre empreinte). La technologie est au coeur de notre activité, il est alors logique que ce poste pèse lourd sur notre bilan. Cela prend en compte notre hébergement, nos logiciels, notre partenaire de paiement en ligne… en clair tous les outils numériques qui nous permettent de travailler !
  • Hébergement et Restauration : Ce poste représente 12 tonnes de CO2 (soit 8,9% de notre empreinte totale). Même si les déplacements étaient peu nombreux en 2021 en raison du COVID, ce poste arrive en troisième place. Il prend majoritairement en compte les habitudes de restauration de toute notre équipe. Pour l’anecdote, 5700 cafés ont été consommés en 2021, on comprend pourquoi il y a tant d’énergie dans nos bureaux !

Quel est le résultat du bilan carbone absolu de Tudigo (avec les participations) ? 

Si maintenant, nous comptabilisons nos participations financières dans les différents projets, le constat n’est pas vraiment le même…Nous atteignons une empreinte de 2309 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions annuelles de 257 français en moyenne ou de 304 tours du monde en voiture. Les émissions relatives au poids de nos participations représentent 95% de notre empreinte carbone absolue !

Il est important de préciser que ce résultat nous donne une idée grossière de la réalité car il est basé sur des moyennes d’émissions par secteur définies par l’ADEME et par la base de données Sami. Dans l’objectif de récolter des données plus précises, nous incitons dès aujourd’hui les acteurs de notre portefeuille à calculer leur bilan carbone.

Comment traduire le résultat de ce bilan carbone en tant qu’investisseurs ?

Il existe un référentiel permettant de préciser l’intensité carbone de nombreux produits financiers, cependant dans notre cas, il n’existe pas à ce jour de clé de répartition permettant d’allouer la part de CO2 revenant à l’investisseur et celle revenant à la plateforme de financement participatif. 

Nous sommes très à l’écoute des évolutions à ce sujet sur notre secteur et nous faisons tout pour que cela évolue. Dès que nous pourrons indiquer à nos investisseurs l’intensité carbone liée à leurs investissements via Tudigo, soyez certains que nous vous le ferons savoir !

Comment se positionne-t-on avec ces résultats ? Est-ce un bon bilan carbone ou non ?

En réalité, il est bien difficile de répondre à cette question, ce genre de bilan n’est ni tout noir, ni tout blanc, c’est un ensemble de nuances !

Au moment des comparaisons, nous avons réalisé que très peu d’entreprises ont calculé et rendu public leur bilan carbone. Pour cette raison, nous sommes vraiment ravis d’avoir signé l’engagement Climate Act qui a poussé 300 entreprises à franchir le cap du calcul du bilan carbone en 2021. Cette initiative nous permettra d’avoir accès à davantage de données pour se comparer et se positionner.

Pour rappel, l’empreinte carbone de l’entreprise Tudigo s’élève à 133 tonnes de CO2, ce qui correspond à une intensité carbone par collaborateur de 0,93 t de CO2. Si l’on s’intéresse maintenant au bilan carbone absolu de Tudigo incluant les participations, le résultat s’élève à 2309 tonnes, cela correspond à une émission de 36 tonnes de CO2 par million investi via la plateforme.

A titre d’exemple, nous pouvons déjà nous comparer à quelques entreprises liant numérique et finance qui ont également calculé et communiqué leur bilan carbone en toute transparence : 

  • Ulule (plateforme de financement participatif) affiche un total de 175 t de CO2 émis (hors participations), ce qui correspond à une intensité carbone de 2 t de CO2 par salarié. 
  • Miimosa (plateforme de financement participatif) affiche un total de 228 tonnes de CO2 émis (hors participations), ce qui correspond à une intensité carbone de 4,47 t de CO2 par salarié. 
  • October (plateforme de financement participatif) affiche un total de 1 202 688 t de CO2 émis (participations incluses), ce qui correspond à une intensité carbone de 3934 tonnes par million investi.

Il est important de faire attention à la prise en compte ou non des participations, car nous ne parlons pas des mêmes ordres de grandeur. On observe que nos résultats s’inscrivent dans les mêmes tendances que ceux de notre secteur d’activité.

Un bilan carbone c’est bien, un plan d’action pour réduire nos émissions c’est mieux !

En ce moment chez Tudigo, on se questionne, on fait des plans, on se projette, on réfléchit aux prochaines actions que l’on va mettre en place pour réduire notre empreinte carbone et donc réduire  notre impact sur la planète. 

Concernant le bilan carbone de l’entreprise (hors participations), nous prévoyons : 

  • D’accentuer les éco-gestes en interne chez Tudigo. Dans l’équipe, on a déjà quelques bons réflexes : plus d’un tiers de l’équipe vient au travail en vélo, les autres utilisent les transports en commun, on évite au maximum les trajets en avion (vive le train !), un grand nombre d’entre nous préparent leur déjeuner à la maison (ce qui évite des emballages entre autres), les équipes ont été sensibilisées par plusieurs ateliers de la Fresque du Climat…Tout ça c’est très bien, mais on va aller plus loin. Dans les mois à venir, nous allons accentuer les événements liés à l’environnement (formations, challenges, débats), nous allons nous renseigner sur les options envisageables pour l’achat de matériels de qualité reconditionnés, nous allons œuvrer pour diminuer l’impact écologique de nos achats numériques. La liste est longue, le challenge de taille et nous sommes ravis que ce bilan ré-enclenche toutes nos actions d’engagement ! 

Concernant maintenant le bilan absolu de Tudigo incluant l’impact des participations nous prévoyons : 

  • D’orienter notre sélection de projet vers des projets qui intègrent les enjeux environnementaux dans leur stratégie d’entreprise. Nous avons toujours sélectionné nos projets en nous tournant vers des entreprises qui ont un impact positif sur leur territoire, aujourd’hui nous travaillons sur l’élaboration d’une nouvelle liste de critères qui nous permettra de mieux identifier et mettre en valeur la maturité d’une entreprise sur les enjeux environnementaux et sur la trajectoire carbone.

     

  • Participer à la sensibilisation des porteurs de projet et des investisseurs. Nous sommes au cœur de la relation entre entrepreneurs et investisseurs. Cette place privilégiée nous permet de conseiller ces deux publics à propos des enjeux sociétaux et environnementaux relatifs à leurs activités. Pour les porteurs de projets, l’enjeu sera de les questionner et de les accompagner sur l’intégration de bonnes pratiques à leur chaîne de valeur (par exemple au niveau du choix des fournisseurs, du système de production, de l’énergie utilisée). Concernant les investisseurs, l’objectif sera de les orienter vers des projets vertueux pour l’environnement et de mettre en lumière l’impact qu’a leur argent.
  • Inciter les membres de notre portefeuille à calculer leur bilan carbone. Toujours dans une logique d’accompagnement dans la transition écologique nous allons présenter les intérêts du calcul d’un bilan carbone aux porteurs de projet et les inciter à le réaliser. Cela leur permettra de prendre conscience de l’impact de leur activité, de le communiquer auprès des investisseurs et des autres parties prenantes et d’identifier leurs leviers d’action pour réduire leur impact environnemental. 

Un petit mot pour finir ? 

Le rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) publié le 28 février 2022 insiste sur un point : limiter le réchauffement climatique n’est plus une option ! 

Pour limiter les dégâts concernant l’environnement, l’agriculture, la santé humaine, il est indispensable de limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C dans les décennies à venir. Pour cela, les experts affirment que les émissions de dioxyde de carbone doivent baisser de 45% d’ici 2030. Face à ce constat, il devient nécessaire et évident que chaque groupe d’individus se mobilise et agisse à son échelle pour éviter les pires scénarios.

Sur ce point là, les entreprises ont une grande responsabilité. TPE, PME, grands groupes, institutions, toute entité a son rôle à jouer ! Chez Tudigo, nous l’avons compris et nous mettons tout en œuvre pour que notre activité réponde au mieux aux enjeux de la transition écologique. 

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR