Publié le 4 Avril 2022, le rapport du GIEC formule sa conclusion de manière très claire : il est plus que jamais temps d’agir. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons tous agir à notre échelle, pour un monde plus durable, plus inclusif et surtout plus responsable. Dans cet article de blog, nous vous dévoilons comment la rénovation énergétique de votre logement peut vous permettre de prendre soin de la planète (et trois autres astuces que vous pouvez mettre en place dès maintenant pour réduire votre empreinte carbone.)

La rénovation énergétique : en finir avec les logements énergivores

Le constat est sans appel :  le bâtiment représente à lui seul environ 21% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Pour lutter contre l’impact du bâtiment sur le réchauffement climatique, la rénovation énergétique apparaît comme le meilleur compromis. Nous vous recommandons ainsi de consulter les nombreux articles du blog prime-travaux à ce sujet. Une lecture qui vous permettra de comprendre qu’une maison mieux isolée est une maison moins énergivore, donc plus respectueuse de l’environnement. Et si les bénéfices sont bien réels pour la planète, ils le sont également pour votre santé, mais aussi pour votre portefeuille : réduire la déperdition de chaleur, faire chuter votre facture énergétique et améliorer la qualité de l’air… Les bienfaits liés à la rénovation énergétique sont nombreux et variés ! 

Et pour aller plus loin, vous pouvez également entreprendre cette rénovation énergétique en vous appuyant sur la pose de panneaux solaires. En plus de lutter efficacement contre le réchauffement climatique, les énergies vertes, notamment l’énergie solaire, vous permettront de rester maîtres de votre consommation électrique. Du mal à entrevoir les fruits récoltés suite à la pose de panneaux solaires sur le toit de votre domicile ? Consultez votre facture d’électricité ! Et si la rénovation énergétique est un moyen efficace pour limiter considérablement son impact carbone, d’autres petits gestes peuvent faire une vraie différence.

Arrêter de financer les énergies fossiles. 

Savez-vous que votre épargne est polluante ? En laissant votre argent dormir sur votre compte bancaire, votre épargne contribue à financer les énergies fossiles, des énergies extrêmement polluantes. Si vous êtes à la recherche de sens pour diversifier votre épargne et soutenir des entreprises françaises, on vous conseille de faire un tour sur www.tudigo.co Cet acteur pionnier de l’investissement participatif en France, vous propose d’investir dès 1 000 € dans des projets Made in France et porteur de sens. L’occasion pour vous de rediriger votre épargne loin des énergies fossiles et de concilier rentabilité et impact. Découvrez les projets financés en ce moment sur la plateforme via ce lien

Adieu l’avion, bonjour le train.

Cette action est peut-être la plus simple à mettre en place, bien qu’elle soit pour beaucoup la moins récurrente. L’avion est de plus en plus pointé du doigt pour son énorme empreinte carbone, qui représente entre 2 et 3% des émissions mondiales selon l’ADEME. Et si certains trajets restent inévitables, vous pouvez désormais dire bonjour à votre nouveau meilleur allié pour un voyage écoresponsable : le train ! On estime le bilan carbone d’un voyage en train à 14g de CO2. Et avec 55g de CO2 pour la voiture et 68g de CO2 pour le bus, autant dire que le train est de loin le meilleur élève en la matière. Vous l’aurez compris, pour commencer à agir dès maintenant contre le réchauffement climatique, faites du train votre choix de locomotion privilégié.

Limiter la consommation de viande rouge. 

Quatrième et dernier levier souligné par les experts du GIEC, levier sur lequel nous pouvons tous agir dès maintenant : limiter notre consommation de viande rouge. Les experts du GIEC sont unanimes et s’accordent sur le même point : les denrées alimentaires d’origine animale sont celles qui produisent le plus de gaz à effet de serre. Et au sein de cette catégorie, on retrouve notamment la viande bovine,  qui représente sur l’ensemble de l’élevage alimentaire… deux tiers des émissions de gaz à effet de serre. Ce troisième levier est également facile à actionner, le mot d’ordre est simple : réduire sa consommation de viande rouge permet de limiter son empreinte carbone, et donc de prendre soin de la planète. 

Et pour aller plus loin, découvrez les résultats de notre bilan carbone chez Tudigo : https://blog.tudigo.co/tudigo-vous-devoile-son-premier-bilan-carbone/ 

 

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif :Simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR