Racontez votre histoire : trois conseils très simples pour vendre mieux grâce au storytelling

par | 6 Juin 2019

Durée: 10 min.

PME, commerçants : avez-vous pensé à raconter une histoire, votre histoire ? Mettre en récit votre activité et vos produits pourrait vous permettre d’augmenter sensiblement vos ventes et bon nombre d’entrepreneurs le savent déjà. Certains professionnels en ont même fait une spécialité, tous réunis autour d’une même technique, le « storytelling ».

Le storytelling, qu’on pourrait traduire en français par « l’action de raconter une histoire » est une technique de communication qui va utiliser le récit pour faire passer un message. Le but du storytelling est avant tout de susciter des émotions afin de faciliter l’assimilation des messages et ainsi rendre l’argumentaire commercial plus impactant mais également plus mémorable. Nous oublions les faits, pas les histoires.

Le storytelling, ou l’art de provoquer des émotions

Boulangerie PaulLe storytelling est aujourd’hui omniprésent dans la société de consommation. Sans que vous vous en rendiez compte, les boulangeries Paul vous immergent dans une atmosphère rustique insinuant ainsi que leurs produits sont confectionnés dans le plus grand respect des traditions. Nespresso vous vend chaque capsule comme si c’était un produit d’une extrême rareté vous faisant ainsi penser que vous ne pourrez pas trouver meilleur café. McDonalds vous raconte l’histoire et l’origine de chacune de ses vaches, et vous réalisez ainsi que manger chez eux vous inclut dans une démarche pseudo écologique…

À l’ère du web, où chacun peut en quelques clics comparer des milliers de vendeurs et trouver les tarifs les plus attractifs en achetant à l’autre bout du monde, une technique permet de se différencier : le storytelling. Ce sont ces mêmes histoires que les politiques utilisent aujourd’hui pour faire pencher la balance en leur faveur car ils ont bien compris que seule, l’énumération de fait prouvés ne suffisait plus. En politique comme dans un acte d’achat, on ne peut plus se contenter de faire appel à l’esprit analytique de son auditeur, il faut maintenant provoquer des émotions.

« Les gens n’achètent pas des produits mais les histoires qu’ils véhiculent… Ils n’achètent pas des marques mais les mythes et archétypes qu’elles symbolisent » (Ashraf Ramzy)

Comment bien raconter une histoire ? Suivez ces 3 conseils pratiques 

 Ecrivez une histoire vraie 

Avant tout, il faut que l’histoire que vous racontez soit véridique.
Un storytelling basé sur de fausses informations aurait très rapidement un effet négatif sur l’entreprise. L’art du storytelling consiste à raconter une histoire avec des faits réels de sorte à ce que l’imaginaire du consommateur l’emmène plus loin que ce que vous lui racontez. Nespresso n’a nul besoin de dire que son café est le meilleur du monde : les images utilisées et la manière de les présenter vous le font penser.

2 Imaginez un univers adapté à votre cible

Quand on fait du storytelling, il faut toujours penser au public qu’on vise.
La priorité n’est pas de mettre en avant les bénéfices de vos produits ou services, mais bien de créer un univers dans lequel votre public va s’identifier. Le processus de création du storytelling commence toujours par la recherche des problématiques rencontrées par votre cible afin d’en identifier les aspects auxquels vous pouvez répondre.
-> Les Français sont à la recherche d’une consommation locale et identitaire ? Regardez comment Nestlé présente les yaourts La Laitière comme s’ils sortaient tout droit de la grange d’une paysanne du 18ième siècle.
-> Vous fabriquez des produits pour enfants ? Basez votre genèse sur une problématique rencontrée par tous les parents pour expliquer comment et pourquoi vous avez créé ce produit.
-> Vous lancez une micro-brasserie locale ? Racontez à vos futurs clients le souvenir que fut votre rencontre avec quelques grandes bières dans lesquelles ils se reconnaîtront, puis parlez-leur des spécificités de votre région – son sol, sa culture, ses coutumes – pour leur montrer à quel point votre bière sera à la fois grande et unique !

3 Racontez votre histoire partout, tout le temps 

Pour que votre histoire soit efficace, il faut qu’elle soit dupliquée sur tous vos supports de communication.
Pensez aux supports connectés – site internet, réseaux sociaux, etc – tout comme les supports « offline », en boutique ou lors d’événements. Une partie de la communication offline va d’ailleurs passer par la théâtralisation de vos points de ventes. Le storytelling permet ainsi aux clients de vivre une expérience unique !

Plutôt qu’un produit, vendez à vos clients une histoire, et même une expérience lorsque vous mettez en scène cette histoire !

 

 

Storytelling - Raconter une histoire pour réussir avec le crowdfunding de proximité

Storytelling – Racontez votre histoire pour réussir avec le crowdfunding de proximité

 

Le storytelling, une technique également indispensable au financement participatif

Bien plus encore que dans un acte d’achat classique, un don à un projet ne peut pas être initié sans émotion. D’où l’importance du storytelling dans le financement participatif : quelle histoire délivrez-vous à vos futurs contributeurs pour leur donner envie de s’identifier à vous et de vous soutenir ? 

De nombreux entrepreneurs ont déjà fait appel aux habitants de leur territoire pour développer leur PME sur www.tudigo.co. Les campagnes ayant eu le plus de succès sont celles où les porteurs de projets ont su raconter une histoire ayant véritablement fédéré les locaux autour de leur projet. On trouvera parmi eux, la Fée Poussette, Les Légumes d’Auré ou encore la Biscuiterie Jeannette, pour ne citer qu’eux !

Vous êtes intéressé par le financement participatif pour développer votre entreprise ? Des coachs en communication vous accompagnent chez Tudigo pour vous apprendre à bien raconter votre histoire.

N’attendez plus pour soumettre votre projet en cliquant ICI.

Enregistrer

Enregistrer

Financez votre projet grâce au financement participatif

ARTICLES LES + LUS

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif :Simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR