Comment optimiser sa période de confinement ?

par | 25 Mar 2020

Face à la rapide propagation de l’épidémie de coronavirus sur le sol français, le gouvernement a annoncé, par le biais du président Emmanuel Macron, le début d’une période de confinement. Un véritable casse-tête pour vous entrepreneur.e, qui par nature aimez le mouvement, les challenges et fuyez la routine. C’est pourquoi nous allons vous livrer dans cet article 5 conseils pour optimiser cette période de confinement, et même la tourner à votre avantage !

À compter du mardi 17 mars 2020, il est désormais interdit de sortir de chez soi, à l’exception de quelques motifs alimentaires ou sanitaires, et ce pour une durée minimale de 15 jours. Si ce délai peut paraître long, il faut garder en tête qu’il sera probablement prolongé au vu de l’évolution actuelle de l’épidémie. Plus habitué.e à de nombreux rendez-vous et déplacements quotidiens qu’à un travail sédentaire, le risque d’étouffer est d’autant plus grand pour vous. De plus, votre entreprise fait forcément face, dans ce contexte particulier, à des défis afin de passer la crise, d’où la nécessité d’agir, en optimisant son confinement grâce à nos 5 conseils !

#1 Recentrer, réorganiser son activité

Que ce soit après des mois de développement à un rythme acharné ou bien suite à un ralentissement de votre actualité, il n’y a pas de mauvais moment pour faire un bilan. Faire le point sur ses activités et profiter de cette période de calme pour préparer l’avenir est une très bonne manière d’optimiser son confinement.

En effet, en entrepreneuriat, des événements exogènes peuvent très vite nous détourner de nos cibles de départ, et faire pivoter l’entreprise dans des directions non-souhaitées. Face à cela, vous pouvez par exemple clarifier vos objectifs en restructurant votre calendrier avec des objectifs bien précis et pourquoi pas à l’aide d’une des nombreuses applications de gestion telles que Trello, Microsoft Project, Asana, Zoho Projects, GanttProject, Wrike

Définir ses objectifs

N’hésitez pas à employer la méthode des OKR (Objectives, Key Results), qui permet d’associer des objectifs à la mesure de résultats-clés. En pratique, il s’agit de définir un objectif majeur, puis d’élaborer une stratégie permettant de l’atteindre. Cette stratégie sera ensuite décomposée en plusieurs petites tâches, chacune associées à des objectifs dont les résultats devront être mesurables. 

Plus d’infos sur la méthode OKR et sur la manière de l’appliquer à votre entreprise 

Il est important de définir une stratégie que vous avez pris le temps de mûrement réfléchir et de préparer sa mise en place. En effet, lorsque la période de confinement touchera à sa fin, c’est toute l’économie mondiale qui redémarrera très vite, et il ne faudra pas rater ce nouveau départ. 

Ce temps libre, c’est également une belle opportunité de soigner son image de marque et sa communication, en produisant des contenus à forte valeur ajoutée. Que ce soit des articles, visuels ou vidéos, tous les formats sont bons à prendre ! Demandez-vous ce que recherche votre client, et anticipez la création des contenus ainsi que la planification des campagnes e-mail, ce qui soulagera grandement la charge de travail marketing.

optimier-son-confinement-activités

#2 Faire de la veille sur son secteur, anticiper les changements de demain

Profitez de votre temps libre pour entamer une démarche de veille proactive bénéfique à votre entreprise. Les objectifs principaux étant d’aider dans le processus de prise de décisions stratégiques, saisir les opportunités de marché et sentir les évolutions à moyen et long terme.

Les raisons de faire de la veille sont multiples dans un monde qui change constamment. Il est nécessaire de maîtriser l’environnement de l’entreprise, d’en évaluer les tendances et les indices de changement dans le but d’anticiper et de toujours rester innovant.

Tout d’abord, il s’agit de surveiller l’environnement de l’entreprise pour anticiper les évolutions à venir, déceler l’inattendu, deviner l’imprévisible… La veille permet de prédire les menaces et opportunités afin d’orienter les décisions stratégiques de l’entreprise. Tout commence par la recherche de signaux faibles, une information discrète, qui annonce un changement et qui doit déclencher un travail de recherche d’informations complémentaires pour la confirmer.

Pour cela, le web est votre meilleur allié. Cependant il faut s’en méfier : il contient une source colossale d’informations, l’analyse de données est une étape cruciale de votre veille stratégique. Il existe aujourd’hui des outils afin de surmonter ce tri d’informations, tels qu’iScope, Ixxo, Factiva, Digimind, AMI Software, qui sont des plateformes de veille, capables d’automatiser la surveillance et la collecte d’informations. L’enjeu essentiel de cette veille ne réside pas seulement dans les informations que vous allez récolter, mais le traitement judicieux que vous allez en faire. Vous pouvez pour cela utiliser l’outil gratuit de Google Alertes, qui vous prévient lorsque de nouveaux contenus sont publiés à propos de sujets que vous avez renseignés dans l’outil. Pratique !

Connaître ses concurrents

La veille de l’environnement se traduit également par la connaissance de l’émergence de nouveaux concurrents, des changements juridiques dans un secteur, des évolutions de son métier, de son cadre législatif, des nouvelles normes ou des critiques de consommateurs. En effet dans cette nouvelle ère numérique, il est important de surveiller sa “e-réputation”. Elle permet de connaître les remarques et préférences de ses consommateurs afin de mieux répondre à leurs besoins et d’innover dans son domaine en faisant émerger de nouveaux produits. 

La veille est un véritable moteur de développement de l’entreprise, tout est une question de timing ! Il s’agit d’avoir accès aux bonnes informations au bon moment, permettant à l’entreprise de se développer et de mettre en place une politique d’innovation et d’anticipation.

#3 Se documenter, se former à de nouvelles compétences

Trop de travail, pas assez de temps, réunions tardives… C’est en général les excuses que l’on se donne au moment de se former, d’acquérir de nouvelles compétences. Or, l’une des règles fondamentales de l’entrepreneuriat, c’est de sans cesse se renouveler, et de ne pas se reposer sur ses acquis, d’où l’importance de développer ses « skills ». Malgré cela, vous repoussez encore et toujours l’échéance, et il va bien falloir s’y mettre. 

Cela tombe bien, car avec le confinement du pays, les agendas se sont fortement allégés, et beaucoup d’entrepreneurs sont bloqués chez eux avec du temps à revendre. C’est le moment d’optimiser votre confinement en vous formant ! Vos trouvez vos connaissances en graphisme limitées ? Formez vous sur Photoshop ou InDesign. Votre entreprise envisage un développement à l’international ? Apprenez une langue étrangère grâce à l’une des multiples plateformes en ligne comme Babbel. Vous avez du mal à appréhender les enjeux économiques actuels ? Mettez du temps à profit pour lire des ouvrages ou la presse spécialisée.

Si cela peut paraître laborieux au début, les résultats se feront bien vite ressentir, et vous pourrez très rapidement mettre ces nouvelles compétences au service de vos projets.

Vous éprouvez tout de même des difficultés à vous former vous-même aux différents outils et enjeux de l’entrepreneuriat ? C’est normal, un projet ne se réussit jamais seul. N’hésitez pas à faire appel à LiveMentor, qui mettra à votre service une personne – votre mentor – qui deviendra un véritable bras droit prêt à vous accompagner et vous coacher au quotidien. Vous rejoindrez ainsi une communauté de plus de 4000 élèves qui échangent régulièrement via la plateforme. Idéal en cas de baisse de motivation !

Des visioformations pour optimiser son confinement

optimier-son-confinement-visioformations

Afin de vous aider dans votre démarche d’aprentissage, Tudigo vous propose des visioformations en ligne sur des thèmes clés de entrepreneuriat :

  • Une visioformation vous livrant tous les conseils pour réussir votre campagne de financement participatif
  • Une visioformation pour aller plus loin et savoir comment communiquer sur sa campagne de financement participatif.

#4 Prendre du temps pour soi

C’est le moment de vous occuper de vous-même ! Loin du cadre stressant du travail, profitez-en pour vous ressourcer et faire le plein d’énergie pour être plus productif ensuite. Il s’agit avant tout d’apprendre à écouter son corps et de répondre à ses besoins.

Le repos peut être utile, mais il ne permet généralement pas de totalement se ressourcer ou se régénérer, car le corps a besoin de respirer et bouger pour se détendre. Cependant, il est nécessaire de ne pas négliger une bonne nuit de sommeil, au moins huit heures, car le manque de sommeil est directement à l’origine d’une détérioration de la créativité et de la capacité à prendre des décisions.

Pratiquez une activité physique, votre esprit suivra votre corps dans un but de relaxation et d’aération pendant une ou deux heures. Par quel sport allez-vous vous laisser tenter ? Si le confinement vous empêche de vous entraîner trop loin ou en groupe, il vous pouvez néanmoins pratiquer Yoga ou Fitness à domicile ou aux alentours.  Vous n’avez pas de professeur ? Aucun souci, des applications comme Yoga Connect vous proposent des cours en ligne pour tous les niveaux et toutes les envies.

Passez du temps avec vos proches, notamment grâce à des applications comme Zoom ou Hangout qui vous permettent de garder contact à distance, prenez du temps pour voir ceux dont vous êtes généralement loin autour d’activités ludiques et manuelles :  préparation de gâteaux, peinture, confection d’objets, jardinage…

Lire, méditer, apprécier

Accordez vous un moment art et culture, la lecture d’une fiction permet de s’échapper de la réalité pendant quelques heures, de développer son imaginaire. Un livre comme Et quelquefois j’ai comme une grande idée, de Ken Kesey, véritable hymne au défi dans lequel une famille essaye tant bien que mal d’entreprendre au sein d’un monde imaginaire paralysé par les grèves, est idéal pour cet exercice d’ouverture culturelle et intellectuelle.

Pratiquez la méditation, vous retrouverez votre vitalité et légèreté ! Fermez les yeux, relâchez les muscles de votre corps et savourez ce moment de détente. Cette échappée vous permettra de revenir d’autant plus concentré sur vos projets ! Nous vous conseillons pour cela l’application Petit Bambou qui accompagnera vos premiers pas dans la méditation avec plus de 820 séances. Cette activité sera un véritable atout pour optimiser votre confinement.

En vous ressourçant, vous améliorez votre capacité à gérer mentalement, émotionnellement et physiquement les exigences de votre entreprise.

#5 S’informer afin de préparer le développement de son entreprise

Dans cette situation exceptionnelle, vous êtes nombreux à vous poser des questions sur l’avenir à très court terme de votre entreprise. Le gouvernement et les institutions financières ont des mesures immédiates de soutien aux entreprises mais s’y retrouver est un casse-tête. Après des heures et des heures à éplucher tout cela, nous les avons compilées dans cet article mis à jour quotidiennement afin que le temps perdu chez les uns soit du temps gagné chez les autres.

Nous vous invitons également pour un échange en direct et gratuit avec un avocat à vous rendre sur Call a Lawyer ou à télécharger l’application sur votre smartphone et entrer le code TUDIGO1LAWYER pour bénéficier d’un mois illimité gratuit (plus de 800 avocats disponibles dans tous les domaines).

En complément sachez que Tudigo et Call A Lawyer animent tous les jours à partir du mercredi 25 mars une permanence sous forme de visioconférence avec des experts.

Collecter de nouvelles ressources

Vous avez mis en application tous les conseils précédents ? Votre société est prête pour une croissance fulgurante ? Le seul facteur qui peut vous ralentir, c’est probablement un manque de fonds. Mettez cette période de quarantaine à profit pour envisager un développement à plus long terme, et pourquoi pas une levée de fonds, que vous aurez le temps de préparer.

Opération souvent vitale pour la survie et la croissance de l’entreprise, son objectif consiste à collecter de nouvelles ressources financières pour soutenir un développement. Les investisseurs apportent les fonds via deux moyens :

Les actions : Il s’agit de titres de propriété du capital.

Les obligations : Il s’agit de titres de créances. Une obligation n’est pas une part du capital mais une dette.

Ayant soutenu la création de plus de 2 000 entreprises ces 8 dernières années, Tudigo vous met en relation avec des particuliers et sociétés prêts à investir dans votre entreprise en échange d’actions ou à vous prêter de l’argent. Grâce à votre page Tudigo, vous communiquez facilement, et aux bons investisseurs. Une levée de fonds sur Tudigo permet de solidifier ses fonds propres, et constitue souvent la première étape à l’obtention d’un prêt bancaire.

De plus, en cette période économique particulière d’épidémie mondiale, nous soutenons les TPE et PME françaises en ouvrant exceptionnellement l’accès à notre solution de prêt à des conditions simplifiées et solidaires.

#Bonus : Aidez les autres !

Durant ce confinement, vous n’êtes pas la seule personne à avoir besoin de soutien, et de nombreux autres sont dans des situations délicates, et ont probablement besoin de soutien. N’hésitez donc pas à soutenir l’une des nombreuses initiatives mises en place : 

Tous confinés, Tous engagés, mouvement citoyen d’entreprises qui se mobilisent pendant la crise.

Réserve Civique, pour proposer une mission de solidarité ou y participer.

En Première Ligne, pour aider les personnes en première ligne de lutte avec le virus (soignants, approvisionnement en énergie, matériel, …).

Financez votre projet grâce au financement participatif

ARTICLES LES + LUS

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif : simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR