Le prêt professionnel

par | 14 Juin 2019

Durée: 10 min.

Le prêt professionnel est une des solutions pour financer la création ou le développement d’une entreprise quand la trésorerie ne suffit pas. Pas évident à obtenir, il convient de bien se renseigner sur les différentes options et modalités qui existent avant de se lancer dans une demande de prêt.

Le prêt professionnel : pour qui et pour quels besoins ?

Le prêt professionnel est destiné aux professionnels indépendants qui ont un besoin de financement précis à un moment donné que ce soit lors de la création de l’entreprise ou lors d’une phase de développement. Le crédit professionnel s’adresse donc aux professions libérales (commerçants, agriculteurs, avocats etc.), aux TPE ou encore à certaines associations.

Le crédit professionnel a pour but de financer des besoins immédiats pour l’entreprise : acquisition d’un bien mobilier ou immobilier, renforcement de la trésorerie pour payer ses fournisseurs ou créanciers, achat de matériel de production…

Les trois principaux types de prêts professionnels

Il existe différentes formes de prêt professionnel, à choisir selon le besoin de financement de l’entreprise.

Le prêt bancaire classique

Le crédit bancaire pour les professionnels fonctionne comme un emprunt classique souscrit par un particulier : la banque met à disposition du professionnel des fonds, destinés à financer un investissement particulier ou à renforcer la trésorerie, qui seront remboursés dans un délai défini. Le montage financier peut varier : taux d’intérêt fixe ou variable, prêt amortissable ou non, crédit à long ou court terme.

Le principal avantage de ce type de financement est qu’il permet souvent de débloquer des fonds importants. Il est cependant très difficile à obtenir et pas toujours accessible par le jeune créateur d’entreprise : il faut savoir convaincre le banquier !

L’affacturage

Ce type de prêt professionnel permet de couvrir rapidement les créances clients de l’entrepreneur et de rembourser ses dettes par avance. L’établissement de crédit, une société d’affacturage, qui peut être une plateforme en ligne, avance le paiement des dettes fournisseurs et le règlement des factures non payées par les clients. Les facture des clients seront payées par la suite directement au factor qui prend en charge leurs recouvrements : l’entreprise n’a donc plus besoin de relancer ses clients. Ce système permet de diminuer le besoin en fonds de roulement et de ne pas creuser de déficit en trésorerie et facilite la gestion des factures. L’entreprise remboursera au factor les montants avancés en y ajoutant une commission de service et des intérêts.

Le leasing ou crédit-bail

Cette solution de prêt professionnel permet à une entreprise de louer un bien mobilier et immobilier nécessaire à l’activité qu’elle ne peut pas acheter immédiatement mais qu’elle envisage éventuellement d’acquérir plus tard. Le principe est simple : une société de crédit-bail achète le bien qu’elle loue à l’entreprise bénéficiaire pendant la durée du contrat. A la fin du contrat, l’entreprise a la possibilité de prolonger la location, de rompre le contrat ou de racheter le bien à sa valeur résiduelle, c’est-à-dire son prix moins les loyers payés pendant la durée du bail. Ce type de financement peut être utilisé par un commerçant qui souhaite acquérir un fonds de commerce par exemple : cependant, c’est une solution qui présente beaucoup de risques pour le crédit-bailleur (perte de valeur du bien, incertitude sur l’issue du contrat etc.) et qui est donc peu utilisé par les commerçants dans cette situation.

Solliciter un prêt professionnel auprès d’une banque

Convaincre une banque de vous accorder un crédit bancaire n’est pas chose évidente ni rapide. Il faut s’assurer de la solidité de votre business model et de votre business plan , notamment de sa partie financière. Une analyse en profondeur du marché, de vos canaux de distribution, de vos besoins de financement, de votre plan de financement etc. est indispensable. Mais cela ne suffit pas : il faut savoir prouver votre connaissance détaillée du dossier, vos capacités de gestion, votre intelligence sur le projet.

Il est possible de vous faire accompagner par un conseiller en gestion d’entreprise pour préparer votre dossier et votre entretien avec le banquier.

Le crowdlending : une alternative au prêt professionnel classique ?

Le crowdlending est une forme de financement participatif ou financement “par la foule”. Le principe est de se faire prêter des fonds par des investisseurs particuliers en réalisant une campagne de financement participatif sur une plateforme dédiée dont Tudigo est un exemple. Vous émettez des obligations qui seront acquises par des investisseurs, que vous connaissez ou non, et qui croient en votre projet. Ces investisseurs souhaitent diriger leur épargne directement, sans passer par un établissement de crédit, vers un projet qui leur fait sens et qui va leur apporter financièrement : ils décident donc de soutenir votre projet d’entreprise. Vous empruntez donc à un certain taux d’intérêt auprès d’investisseurs particuliers que vous remboursez à échéance constante. L’ensemble des modalités sont définies à l’avance dans un contrat obligataire.

Cette alternative au prêt professionnel classique a le grand avantage de vous permettre de gagner en notoriété: en réalisant une collecte en crowdlending, vous allez devoir communiquer sur votre projet d’entreprise et animer votre collecte. Avec le crowdlending, vous faites connaître votre projet à beaucoup plus de monde qu’en souscrivant un prêt classique et vous impliquez directement les citoyens dans la création de votre entreprise. C’est donc aussi un moyen d’acquérir de futurs clients et de tester le marché de votre entreprise en s’assurant que les gens croient en votre projet.

Tudigo permet à des entrepreneurs de l’économie réelle, qui ont un impact local sur nos territoires français, de se financer par une campagne de crowdlending. Pour réaliser une collecte sur Tudigo ou pour en savoir plus, rendez-vous ici : https://www.tudigo.co/soumettre-collecte/choisir

Le crowdlending peut donc être une solution de financement par le prêt complémentaire à un crédit professionnel classique. Une collecte de crowdlending réussie est la preuve que votre projet d’entreprise séduit les particuliers et est donc souvent utilisé comme effet de levier auprès des banques pour ensuite débloquer un crédit bancaire classique.

 

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif :Simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR