La révolution du textile biologique : une priorité pour préserver l’environnement

par | 6 Juin 2019

Durée: 10 min.

Historiquement l’industrie textile, industrie lourde et poussiéreuse, fait figure de mauvaise élève pour la protection de l’environnement. Elle se place encore aujourd’hui, comme la 2ème industrie la plus polluante derrière l’industrie pétrolière … On la trouve, de plus, mêlée à divers esclandres concernant le respect des normes sanitaires et de l’organisation du travail. Le textile biologique surgit donc comme un marché prometteur qui répond aux exigences de plus en plus fortes de la population. On vous propose dans cet article un éclairage sur cette nouvelle opportunité de marché et pourquoi il faut s’y intéresser de plus près.

Dans un contexte d’urgence écologique, certains acteurs se mobilisent et portent des initiatives pour répondre aux enjeux environnementaux. C’est ainsi que le textile biologique a fait son apparition, avec une véritable panoplie de fibres écologiques qui relancent ce marché tout en y intégrant (enfin) des valeurs éthiques et environnementales …  Cette réinvention écologique et éthique, nouvel enjeu du marché du textile, s’associe aujourd’hui avec le made in France pour des produits naturels et prestigieux.

Quels enjeux pour l'industrie textile

L’industrie textile, 2ème industrie la plus polluante au monde

Le textile biologique : une opportunité de marché croissante

Le succès d’un nouveau mode de consommation, orienté vers des produits plus respectueux de l’environnement et notamment biologiques, n’est plus à démontrer. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela s’applique à bien d’autres marchés que celui de l’alimentation.

La beauté, les produits d’entretien … et maintenant le textile biologique ! En 2016, la France est le 2ème pays européen consommateur de produits biologiques. D’après l’étude 2018 publiée par le Baromètre de l’Agence Bio, près de trois quarts des Français (71%) consomment bio au moins une fois par mois et la consommation de produits biologiques autres qu’alimentaires est en forte progression. 30% des Français achètent du textile biologique, quelque soit la fréquence. Cet engouement s’inscrit dans un climat de défiance vis-à-vis des acteurs traditionnels de l’industrie puisque seuls 24,7% des Français estiment que les entreprises sont honnêtes dans leur communication.

Il apparaît donc logique de se tourner vers des produits certifiés et locaux même si cela implique un coût supplémentaire. D’après l’Etude de Greenflex sur les français et la consommation responsable en 2017, dans le secteur de l’habillement 51,5% des Français sont prêts à payer plus cher.

Un marché en pleine croissance

Le textile biologique, une solution pour lutter contre la pollution liée à l’industrie textile

Les valeurs éthiques et la rentabilité de ces produits ont séduit l’industrie textile, mais elle reste cependant encore très minoritaire puisque, d’après le Magasine Biolinéaires, le marché du textile bio représente seulement 1% du marché global.

Cette opportunité de marché laisse donc présager d’un brillant avenir pour le secteur du textile biologique, à l’image de celui de la finance verte dans les énergies renouvelables.

Pourquoi s’engager dans une démarche éco-responsable ?

L’industrie textile se plaçait jusqu’à présent comme la 2ème industrie la plus polluante derrière l’industrie pétrolière ! La transition vers des procédés de fabrication et de distribution plus responsables représente donc un défi majeur pour les acteurs du secteur. Outre l’urgence écologique, il existe de réels arguments pour accélérer cette transition et souligner le fait qu’aujourd’hui, il est possible de proposer des produits plus respectueux et tout aussi rentables !

Tout d’abord, l’argument commercial de « produit vert » fait vendre. Les industriels et grandes marques ont compris l’attente de ces consommateurs et souhaitent communiquer sur leur politique sociétale et environnementale (H&M propose de recycler ses vêtements par exemple).

Par ailleurs, le recours à des matériaux comme le chanvre permet de réduire la quantité d’insecticides utilisés (le coton consomme plus de 16% des insecticides mondiaux). Dans le cas du chanvre, utilisé depuis plus de 4 000 ans, il s’agit d’une culture très rentable, qui préserve également la qualité des sols, voire la sublime. L’utilisation de ce type de matériaux alternatifs  est développée dans un article sur les cultures écologiques et rentables de Ouest France.

Ensuite, l’argument sanitaire, de plus en plus dévoilé au grand public par les nombreux scandales liés aux intrants chimiques utilisés lors du processus de fabrication. Ainsi, les récentes études sur les dangers des perturbateurs endocriniens, influencent durablement les comportements des consommateurs avertis.

S'habiller écologique, un enjeu pour tous

Des tissus biologiques moins dangereux pour la santé

Le textile biologique permet de privilégier le recours à des matières moins gourmandes en produits chimiques et des procédés de fabrication moins polluants pour préserver la diversité des sols et notre santé.

Les certifications bio se révèlent alors bien utiles pour se repérer dans les méandres des textiles « bio-écolos-éco/responsables ». C’est Ecocert qui se charge de délivrer le sésame de la certification en inspectant les entreprises et contrôlant leurs textiles. Parmi celles-ci, la plus complète est la certification GOTS – Global Organic Textile Standard – qui s’attache particulièrement à la responsabilité sociale et environnementale et vérifie que la fibre brute soit, au préalable, certifiée en agriculture biologique. Elle certifie ainsi non seulement toute la chaîne de valeur mais également l’absence de substances toxiques dans les vêtements. D’autres certifications comme OCS (Organic Content Standard) et Textiles Ecologiques et Recyclés (Référentiel Ecocert) peuvent aussi être sollicitées.

Exemple d’un acteur de l’industrie textile biologique : Les Trouvailles d’Amandine

Vous êtes intéressé par les perspectives d’avenir du marché du textile biologique ? Réservez encore quelques-unes de vos précieuses minutes pour découvrir un projet en Île de France qui participe à la transition écologique du secteur : Les Trouvailles d’Amandine, entreprise spécialisée et certifiée GOTS dans le textile biologique depuis presque 10 ans.

Et si vous vous sentez l’âme d’un actionnaire citoyen, vous pouvez aussi consulter les opportunités d’investissements dans les énergies renouvelables.

Financez votre projet grâce au financement participatif

ARTICLES LES + LUS

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif :Simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR