À la découverte des métiers des énergies renouvelables : Directrice de l’innovation et de la R&D

par | 30 Jan 2020

Duree: 4 min.

Directrice-Innovation-R&DRencontre avec Marion Henriet, Directrice de l’innovation et R&D chez CVE, qui nous explique en quelques mots son métier et son action pour la transition énergétique.

 

Pouvez-vous décrire votre métier en quelques mots ?

Je travaille chez CVE, producteur indépendant d’énergies renouvelables (solaire, biogaz et hydroélectricité). En tant que Directrice Innovation et R&D, mon rôle est d’identifier, d’étudier et de développer, avec les équipes concernées, des nouvelles solutions innovantes. Les innovations peuvent porter sur les technologies mais aussi sur les modèles de vente et même sur notre façon de travailler.

« Travailler dans un secteur qui a du sens et être, à notre échelle, acteur de la transition énergétique est aussi une grande source de motivation. »

Qu’est-ce qui le rend passionnant ?

L’innovation est une fonction très transversale, ce qui m’amène à travailler avec l’ensemble des équipes de CVE : des ingénieurs techniques aux développeurs commerciaux en passant par les financiers ou data scientist… La diversité et la richesse des échanges rendent mon métier passionnant.

Ensuite, l’objet de l’innovation est d’étudier et développer des solutions qui sortent de l’ordinaire, ce qui fait qu’on ne s‘ennuie jamais ! Cela nécessite juste un peu d’organisation et de hiérarchisation pour ne pas s’éparpiller.

Enfin, travailler dans un secteur qui a du sens et être, à notre échelle, acteur de la transition énergétique est aussi une grande source de motivation.

« Dans 5 ans, j’aimerais que les offres innovantes que nous développons aujourd’hui, comme nos solutions d’autoconsommation et PPA (…) deviennent « mainstream » »

Comment imaginez-vous votre métier et le secteur des ENR dans 5 ans ?

 

Directrice-Innovation-R&D-respeerNous avons de nombreux défis à relever d’ici à 2025 pour atteindre les objectifs de développement des énergies renouvelables fixés par les pouvoirs publics. Les enjeux de la transition énergétique sont cruciaux en matière de lutte contre le changement climatique et une partie des solutions viendra d’acteurs comme CVE et de notre capacité à développer des offres innovantes qui répondent aux besoins des industriels et des collectivités. Dans 5 ans, j’aimerais que les offres innovantes que nous développons aujourd’hui, comme nos solutions d’autoconsommation et PPA – que nous avons lancées sous le nom de RespeeR – deviennent « mainstream » demain. Avec RespeeR, un propriétaire (de toiture ou foncier) peut consommer l’énergie photovoltaïque produite sur son propre site sans que l’électricité passe par le réseau. La centrale solaire est directement raccordée sur le compteur électrique du propriétaire. 

Pouvez-vous  définir un terme lié aux ENR et non connu du grand public ?

Un Service Système : c’est un service que l’on peut apporter au réseau électrique pour réguler sa fréquence et sa tension. CVE a participé à un programme de recherche en partenariat avec le CEA pour développer un algorithme permettant à une centrale solaire de participer au service système en modulant la puissance injectée dans le réseau à la hausse ou à la baisse grâce à un couplage avec une batterie.

Dévouvrez notre premier entretien « À la découverte des métiers des énergies renouvelables : les agrégateurs d’énergies renouvelables » 

Acteurs des EnR, levez des fonds avec le n°1 du financement participatif local

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR