Crowdfunding et commerces de proximité : pourquoi ça marche ?

par | 19 Juin 2019

Durée: 12 min.

Commerces de proximité et crowdfunding font bon ménage. Pourquoi ? Tout simplement car ils permettent tous deux de créer du lien entre commerçants et habitants. Parce qu’ils dynamisent un centre-ville. Parce qu’ils font vivre des acteurs de leur territoire… Une campagne de financement participatif correspond parfaitement à un commerce de proximité. Elle permet d’impliquer les habitants dans le projet et de communiquer autour de l’activité. Elle donne aussi l’occasion de fédérer une communauté qui soutient le commerçant. Eclairage sur les raisons du développement de l’économie locale et sur les liens entre commerce de proximité et crowdfunding.

#1 L’envie d’être ancré dans l’économie locale

Face aux attentes des consommateurs, le commerce de proximité revient à la mode aujourd’hui. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène. Les citoyens sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de la qualité et de l’origine des produits. Consommer et acheter local, manger bio et bon, connaître l’histoire du produit. Mais ils ont aussi cette envie de pouvoir faire les courses près de chez eux. De pouvoir y aller à pied, de faire (re)-vivre leur centre-ville. Prendre le temps d’échanger avec les commerçants, de trouver leur bonheur dans la petite boutique qui les aura séduit. Bref, ils désirent être au plus proche du commerçant et de son produit.

On aurait pu penser qu’avec l’ère du numérique et du e-commerce, on ne sortirait plus de chez soi pour faire ses courses et qu’on se contenterait d’acheter un produit à l’autre bout du monde depuis son canapé. Mais non, ce renouveau des supérettes et petites boutiques dans nos villes et villages nous montre que tout n’est pas digital. Il est possible de croire à l’émergence de l’économie de proximité.

Que signifie l’économie de proximité ? 

On assiste, en parallèle du phénomène de mondialisation ou peut-être dans un esprit de démondialisation, à une conversion des producteurs et consommateurs vers une économie fondée sur la relation directe entre acteurs économiques et sur l’ancrage local du produit.

Le besoin d’enracinement des habitants d’un même territoire s’exprime aujourd’hui dans leur manière de consommer. L’acte d’achat n’est pas simplement un acte de satisfaction d’un besoin. Il devient un acte citoyen avec un impact économique, écologique et social. Soutenir les commerces près de chez soi revient à participer à l’emploi de sa région, à son activité économique, à la mise en valeur d’un savoir-faire local, à une démarche de réduction des déchets et du temps de transport. Mais cela représente aussi de nombreux avantages personnels pour le consommateur : réduire le temps de transport, connaître l’origine de ses produits, être dans la relation directe avec le commerçant.

Tous les commerces de proximité ne répondent évidemment pas à chacun de ces critères. Commerce de proximité ne veut pas nécessairement dire produits zéro déchet par exemple. Néanmoins, un même état d’esprit anime producteurs et consommateurs : se sentir plus ancré dans son territoire.

#2 Un renouveau des commerces de proximité en France

Réaffirmer les commerces de proximité est donc un enjeu pour l’emploi local, pour l’identité des territoires et aussi pour le besoin pratique des habitants.

Les commerces alimentaires de proximité prennent de plus en plus d’importance dans la vie des consommateurs. Mais on assiste aussi à un renouveau des commerces de proximité dans d’autres secteurs, comme des magasins de prêt-à-porter, des boutiques de jouets ou encore des librairies.

Cependant, il ne faut pas croire que créer ou reprendre une échoppe en centre-ville est chose facile et rentable. La concurrence des grandes surfaces et du e-commerce est importante…  Beaucoup de centre-villes en souffrent : le taux de vacance commerciale a atteint 11,9 % en 2018. Si les habitants des grandes villes sont plus gâtés par la diversité des boutiques tout près de chez eux, les petites et moyennes villes manquent aujourd’hui de petits commerces qui répondent à leurs besoins et à leurs exigences. D’ailleurs, sur Tudigo, Villages Vivants a levé + de 244 000 € pour racheter des boutiques vides et revitaliser les centres-villes ruraux.

#3 Le crowdfunding, solution pour financer son commerce en impliquant les habitants

Le concept de crowdfunding rejoint complètement les valeurs de proximité portées par les petits commerces. En effet, le crowdfunding consiste à financer un projet en levant des fonds auprès du grand public. Il peut être fait sous la forme de don, de prêt rémunéré ou d’investissement dans le capital de l’entreprise.

Dans le cas d’un commerce, ce sont les habitants, clients ou futurs clients, qui vont se mobiliser pour financer la création, la reprise ou le développement d’un magasin près de chez eux. En créant une vraie communauté locale autour du projet financé, le crowdfunding correspond parfaitement au besoin de financement des commerces de proximité. Une collecte en financement participatif est en effet une occasion de mieux connaître les habitants voisins de la boutique, de fidéliser les clients actuels, d’en convaincre de nouveaux.

Se sentir encouragé

Le financement participatif permet de se sentir soutenu, mais aussi de tester le succès de ses produits. Si les gens contribuent ou investissent, c’est qu’ils y croient et ils seront sûrement de fidèles clients et ambassadeurs de votre activité par la suite ! Le crowdfunding est ainsi souvent utilisé comme levier pour décrocher de futurs financements, comme un crédit bancaire. Une collecte réussie est un vrai gage de confiance et une preuve que votre projet a du potentiel. Si les habitants (donc les clients) ont été convaincus de participer au projet, le banquier le sera plus facilement !

La campagne de crowdfunding va aussi être le moment de communiquer, d’avoir des retombées médiatiques si la collecte réussit. Apprendre à pitcher son projet, à convaincre seront des outils quotidiens. C’est le moment de communiquer sur l’identité de la boutique et de montrer et transmettre votre dynamisme. Bien plus qu’une solution de financement, le crowdfunding est aussi le moyen de faire parler de son projet et de gagner en notoriété.

Le financement participatif peut prendre différentes formes. La forme la plus répandue est le don contre don. En échange d’une récompense, les citoyens donnent des fonds à un projet qui les séduit.

Exemple de campagne de commerces de proximité en don :

Les Halles de Dahouët c’est un magasin de produits locaux à Pléneuf-Val-André en Bretagne. On y trouve des producteurs locaux qui viennent présenter et vendre leurs produits dans un espace familial et convivial. Ici, les producteurs prennent le temps d’expliquer les méthodes de fabrication de leurs produits, les changements qu’ils ont pu subir et écoutent les retours des consommateurs.

« Le local ce sont des producteurs, des artisans et aussi des consommateurs, ciments d’un maillage et d’une vie locale, à l’opposé de la concentration consumériste des grandes surfaces et des zones de consommations de masse » témoignent Camille et Benjamin, éleveurs dans la région.

Claudine, Calon et Julien ont souhaité agrandir le lieu pour en faire un espace de rencontre et de proximité encore plus riche et agréable. Il y a un salon de thé, une petite épicerie mais aussi un espace pour les artisans créateurs de la région. Leur démarche vise à faire vivre le commerce de proximité, à recréer des liens entre producteurs et consommateurs et à mettre en valeur les savoir-faire locaux. Ils ont donc demandé aux habitants de leur territoire de leur donner un coup de pouce pour pouvoir lancer ce projet d’agrandissement et créer un vraie lieu de vie, de partage et d’interactions. Leur collecte en don contre don sur Tudigo leur a permis de récolter 9 500 € auprès 164 soutiens. Leur objectif initial était de 5 000 €.

 

#4 Le crowdfunding, solution pour soutenir un commerce près de chez soi et devenir acteur économique de son territoire

Les premiers à bénéficier des commerces de proximité ce sont bien les habitants. Ils peuvent aussi devenir les premiers à encourager le développement des magasins près de chez eux grâce au financement participatif. Il est possible de donner ou d’investir dans le commerce de son quartier sans passer par un établissement de crédit. Le crowdfunding favorise donc une réelle proximité entre commerçants et habitants. Quoi de mieux pour participer à la création d’emploi de son territoire que d’investir ou de contribuer dans la collecte d’un commerce voisin ?

Participer à une collecte de crowdfunding permet de concilier impact sur son territoire et avantage financier. Choisir soi-même où placer son épargne, financer un commerce qui nous a conquis, donner un coup de pouce au commerçant du coin, devenir actionnaire de l’économie réelle : nombreuses sont les raisons qui motivent les habitants d’un territoire à se souder pour sauver ou développer une boutique près de chez eux.

Chez Tudigo, nous sélectionnons les meilleurs projets pour permettre à des communautés de se mobiliser pour faire vivre des idées qui dynamisent leur territoire.
Découvrez nos projets →

Financez votre projet grâce au financement participatif

ARTICLES LES + LUS

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif :Simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR