Comment financer un projet de création d’entreprise ?

par | 11 Fév 2020

Vous avez un projet, une idée, mais ne disposez pas d’assez de fonds pour le lancer seul(e) ? Ce n’est pas un problème, nous allons vous donner plusieurs pistes pour vous aider à financer votre projet de création d’entreprise. Installez-vous confortablement, et prenez des notes, elles pourront vous être utiles 😉 Bonne lecture !

Financer son projet : les différents moyens d’y parvenir

#1 Faire une campagne de financement participatif

Une des solutions principales à envisager est de réaliser une campagne de crowdfunding (ou financement participatif). Notre plateforme, Tudigo, est spécialisée dans l’accompagnement des TPE et PME françaises et peut vous aider à financer votre projet de création d’entreprise.

financer-un-projet-crowdfunding

Mais le financement participatif, comment ça marche ?

Pour des projets de création d’entreprise, le mieux est de commencer par une campagne en don contre don.

Le principe ? Vous créez une page décrivant votre projet et une fois mise en ligne, des contributeurs pourront participer à votre campagne en l’échange de contreparties (fixées par vous au préalable). Celles-ci peuvent être physiques, symboliques ou expérientielles.

Sur Tudigo, c’est simple. Vous déposez votre projet en ligne (vous décrivez votre projet). Nous analysons si votre projet est éligible à une campagne de financement participatif. Sous 48h, vous recevez une réponse sur l’éligibilité de votre projet, qu’elle soit positive ou pas. Efficace, non ?

Si votre projet est éligible, deux choix vont se présenter à vous.

  • Vous allez premièrement pouvoir opter pour la Formule Standard (vous rédigez votre page projet et votre plan de communication en autonomie, avec l’aide de nos guides et des ressources mises à votre disposition).
  • Autrement, vous pouvez choisir la Formule Premium. Vous bénéficiez alors d’un accompagnement personnalisé avec un coach disponible par mail et par téléphone tout au long de votre campagne. Votre page projet est rédigée sous 72h par notre équipe, vous gagnez un temps considérable.

Se fixer de bons objectifs

financer-un-projet-objectifs

Il est important de vous fixer un objectif atteignable et réalisable. Pourquoi ? Car dans tous les cas, le principe du tout ou rien s’applique.

Il s’agit d’une règle propre au crowdfunding. Si vous réussissez à atteindre votre objectif, vous récoltez les fonds et les contributeurs récupèrent leurs contreparties. Si vous ne parvenez pas à réaliser 100 % de votre objectif, les contributeurs sont remboursés et vous ne récoltez pas les fonds. Alors, Tudigo ne touche pas de commission non plus.

Plus qu’une simple campagne de financement participatif

Au-delà de vous permettre de financer votre projet grâce aux dons de vos contributeurs, une campagne de crowdfunding vous apporte des tas de connaissances. Et oui, le fait de mobiliser une communauté de la sorte vous aide à la développer, parler de votre projet est une superbe campagne de communication ! Cela vous donne également la possibilité de tester votre marché en vendant des « pré-ventes » : c’est le meilleur moyen de savoir si vos futurs acheteurs croient en votre marque / produit / service.

#2 Give me give me give me Love Money

La Love Money consiste à demander à ses proches (amis, famille) d’investir au capital de votre projet avant son lancement. Sur Tudigo on vous propose de simplifier votre démarche en mettant à votre disposition tous les outils nécessaires pour faire une première levée de fonds réusie ! On vous donne accès à la création d’une page explicative sur votre levée de fonds avec la possibilité d’investir en quelques minutes et de manière sécurisée. De plus, vos contacts peuvent télécharger en ligne et simplement l’ensemble des documents relatifs à votre levée de fonds. Notre plateforme digitale permet de sécuriser le versement des fonds. Ainsi, la souscription de parts de votre entreprise à vos proches est simplifiée et nous pouvons même vous aider sur la partie administrative.

Pour plus d’informations, veuillez-nous contacter à leveedefonds@tudigo.co !

#3 Le prêt d’honneur

C’est ni plus ni moins qu’un coup de pouce financier accordé par des réseaux d’accompagnement à l’entrepreneuriat tels qu’Initiative France, le Réseau Entreprendre ou encore l’Adie. Il permet de faire levier auprès des banques pour obtenir un financement complémentaire car il donne de la crédibilité à votre projet.

Pour en savoir plus, consultez cet article →

#4 Le prêt bancaire classique

Il s’agit d’un prêt entreprise destiné à financer un projet d’investissement lourd au moment de la création d’une entreprise. C’est un des moyens les plus courants de trouver rapidement des fonds pour les TPE et PME. Il peut financer les besoins en trésorerie, en équipements ou encore les besoins immobiliers. Pour y prétendre, il faut que votre société remplisse certains critères :

– Le projet doit être crédible afin de convaincre la banque (avoir récolté un certain montant dans une 1ère campagne de financement participatif peut par exemple, être un argument convaincant !).

– La société doit être capable de rembourser ses dettes, que ce soit à court ou à long terme.

– Le business plan doit tenir la route. L’établissement de crédit va analyser votre prévisionnel financier (bilan, compte de résultat, montage financier…) mais aussi le marché de votre entreprise, la concurrence, l’équipe, pour quelle raison souhaitez-vous emprunter etc. Un peu comme c’est le cas chez Tudigo avant d’accepter un projet d’investissement sur notre plateforme !

#5 Le crédit bail ou « leasing »

financer-un-projet-crédit-bail

Cette solution peut être utile dans le cas où vous souhaitez acquérir un bien immobilier sans vous endetter. Cette technique de prêt entreprise permet à l’entrepreneur de payer une redevance mensuelle avec une option de droit de propriété à l’échéance. Ces redevances peuvent être enregistrées dans les charges d’exploitation.

Quelles sont les étapes ?

Le chef d’entreprise va faire une demande auprès d’une société de crédit bail. Celle-ci va acquérir le bien en question puis le louer à l’entrepreneur en échange des redevances. À l’échéance, le bien peut être transféré au « crédit-preneur » qui en deviendra le propriétaire grâce à l’option d’achat. Seul inconvénient à ce mode de prêt : si le bien vient à être détruit ou perdu, le locataire doit quand même payer les redevances jusqu’à la fin du contrat.

#6 L’affacturage

Ce type de prêt professionnel permet de recouvrer les créances de l’entrepreneur, à court terme. Comment ? En faisant sous-traiter les remboursements de ces dettes à un établissement financier (aussi nommé société d’affacturage ou factor). Il avance donc le paiement des dettes fournisseurs et le règlement des factures non payées par les clients. Les factures des clients seront payées par la suite directement au factor qui prend en charge leurs recouvrements : cela évite à l’entrepreneur de relancer ses clients. La gestion des factures est plus simple. L’entreprise remboursera au factor les montants avancés en y ajoutant une commission de service et des intérêts. Un accord contractuel est établi entre le gérant de la société et le factor.

#7 Les subventions et les aides publiques

Pour financer un projet, il ne faut pas oublier les organismes publics ou les associations spécialisées dans l’accompagnement d’entrepreneurs ! Ils peuvent vous apporter aussi bien une aide financière qu’une aide à l’organisation de votre projet. Les subventions sont nombreuses :

– Il y a notamment le fonds de confiance (de France Active) dédié aux entreprises sociales. Il vous aide à développer votre projet d’entreprise sociale et solidaire. Vous faites appel à leur appui avant de créer votre entreprise. L’accompagnement comporte une expertise de votre projet, l’accueil au sein d’une entreprise sociale et la prise en charge de la moitié de votre salaire le temps de l’étude de faisabilité et jusqu’à 20 000 €. Une superbe façon d’être épaulé par des équipes confirmées et de tester votre idée dans un cadre sécurisant et dynamique.

– Le Nouvel Accompagnement pour la Création et Reprise d’Entreprise (dispositif Nacre) est une aide octroyée par les régions pour aider à la structuration financière et au démarrage de l’activité. Il comporte un prêt à taux zéro pouvant atteindre 8 000 €. Les bénéficiaires sont accompagnés pendant 3 ans.

– La BPI (Banque Publique d’Investissement) propose plusieurs solutions pour les créateurs d’entreprise. Il y a notamment la « garantie création » qui garantit vos prêts bancaires pour vos investissements matériels / immatériels, achat de fonds de commerce, besoin en fonds de roulement, etc. Plus de renseignements ici. BPI France offre également une bourse French Tech pour les projets de création d’entreprise innovante éligibles sous forme de subvention pouvant couvrir jusqu’à 70 % des dépenses éligibles prévisionnelles allant jusqu’à 30 000 €.

 

#8 S’inscrire à un concours entrepreneurs

N’hésitez pas à vous renseigner sur les concours ou appels à projets nationaux / régionaux. Il sont nombreux et vous donnent la possibilité de rencontrer d’autres entrepreneurs de votre secteur, d’échanger avec eux et d’accroître la notoriété de votre projet. Souvent, la récompense n’est pas seulement financière, elle peut aussi être constituée d’un accompagnement. Retrouvez tous les concours destinés aux entrepreneurs en cliquant ici.

On vous avait prévenu(e) !

financer-un-projet-lancement

Vous voyez, on ne vous avait pas menti(e) en début d’article quand on vous disait qu’il existe plein de moyens de financer son projet de création d’entreprise ! Maintenant que vous avez toutes les cartes en main pour vous lancer, il ne vous reste plus qu’à sauter le pas. Et pour ça, on vous souhaite bonne chance dans cette nouvelle aventure entrepreneuriale 🚀

Financez votre projet grâce au financement participatif

ARTICLES LES + LUS

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif : simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR