Comment financer la création d’une entreprise ?

par | 14 Juin 2019

Durée: 7 min.

De nombreuses solutions existent pour financer la création de son entreprise : se tourner vers ses proches, ouvrir son capital, faire une collecte de fonds en utilisant le financement participatif, participer à un concours d’entrepreneurs, souscrire un prêt… la liste n’est pas exhaustive. Ces différentes solutions ne s’excluent pas, elles sont au contraire complémentaires et il est conseillé d’en combiner plusieurs. Voici un petit aperçu des solutions qui s’offrent à vous pour financer votre projet d’entreprise.

Ouvrir son capital à des investisseurs, de la “love money” au fonds d’investissement

Il y a différentes façons d’ouvrir le capital de son entreprise. Elles sont choisies en fonction du montant des fonds recherchés et du stade de l’entreprise, l’objectif étant de, pas à pas, consolider vos fonds propres et élargir votre communauté d’actionnaires.

Commencer par mobiliser ses proches : “la love money”

La famille et les amis sont une des premières sources de financement : vos proches veulent vous encourager et sont ainsi plus susceptibles à investir dans votre projet avant son lancement. Pensez donc à “la love money” : c’est “l’argent du coeur”, apporté par la famille et les amis. Attention, même si ce sont vos proches, il faut savoir les convaincre et les rassurer sur le sérieux du projet. Soyez aussi conscients que s’ils investissent dans votre projet, ils prennent part à la gouvernance de votre entreprise : il ne faudrait pas le regretter!

La plateforme de financement participatif Tudigo propose une solution en ligne pour simplifier la souscription de parts à vos proches et vous soutenir dans la partie administrative. Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : leveedefonds@tudigo.co. Si vous voulez en savoir plus sur la “love money”, c’est par ici.

Faire une campagne de financement participatif en capital

Après avoir récolté “la love money”, il faut convaincre d’autres investisseurs de prendre part à votre projet. Une façon d’activer votre réseau au sens large et de démultiplier les bénéfices de “la love money”, c’est de réaliser une campagne de financement participatif sur une plateforme dédiée. Il existe différentes formes de financement participatif dont l’equity crowdfunding : des investisseurs, que vous connaissez ou non, veulent donner sens à leur épargne en investissant directement dans un projet qu’ils choisissent et deviennent actionnaires de votre entreprise ! La campagne de financement participatif est un bon moyen pour communiquer autour de votre projet et pour faire parler de votre entreprise. C’est aussi un effet de levier auprès des banques parce que c’est une preuve que des investisseurs particuliers croient en votre projet.

 

La Brasserie Burdigala dans la région de Bordeaux a levé plus d’un million d’euros auprès de 170 investisseurs en quelques semaines grâce à une campagne de financement participatif sur Tudigo. Cela lui a permis de financer un bar afterwork et d’améliorer ses outils de production.

Faire appel à un business angel une fois le projet amorcé

Les business angels sont des dirigeants ou anciens dirigeants d’entreprise : ils investissent dans votre projet et deviennent actionnaires parce qu’ils croient en l’avenir de votre entreprise. Ils interviennent donc quand le projet est déjà mûr et lancé. Le business angel n’est pas un simple actionnaire : il peut vous faire bénéficier de son réseau et de son entreprise.

Se tourner vers les fonds d’investissement

Les fonds d’investissement en capital-risque soutiennent en particulier des entrepreneurs à fort potentiel. Ces apports importants en fonds propres, rarement moins de 250 000€ peuvent être accompagnés de conseils financiers ou aide au développement et interviennent souvent lorsque le projet est déjà bien amorcé. Les investisseurs en capital arrivent à un moment précis de forte croissance et n’ont pas vocation à rester longtemps dans le capital de l’entreprise. Ils sont tous regroupés au sein de l’Association française des investisseurs pour la croissance (Afic).

Souscrire un prêt, crédit bancaire classique ou solutions alternatives

Le principal avantage du prêt c’est que vous n’ouvrez pas votre capital. Vous restez totalement propriétaire de votre projet. ll est possible de contracter un prêt classique auprès d’une banque mais aussi d’opter pour des modes de financement alternatifs.

Le crédit bancaire classique

Les banques octroient des prêts aux créateurs d’entreprise à plus ou moins long terme. Les prêts court terme servent principalement à financer l’équilibre de la trésorerie (besoin en stocks par exemple) alors que les prêts long termes sont octroyés surtout pour des investissements importants (acquisition de biens immobiliers), plus rare lors de la création d’entreprise. Dans tous les cas, les banques sont plus susceptibles de vous octroyer un prêt si votre apport personnel est déjà conséquent : on estime que le crédit bancaire représente rarement plus de 70% de l’investissement. C’est pour cela qu’il est important de commencer par mobiliser son réseau et par convaincre des investisseurs particuliers (love money, campagne de financement participatif etc.) pour mieux convaincre la banque ensuite en lui inspirant confiance.

Le microcrédit

Le microcrédit n’est pas un système seulement réservé aux pays en voie de développement: il est de plus en plus promu en France par des associations ou des banques. Ce système de micro prêts permet aux exclus du système bancaire ou aux entrepreneurs en situation de précarité de bénéficier d’un prêt pour lancer leur activité. Il n’a pas vocation à se substituer aux services bancaires traditionnels puisque les montants prêtés sont beaucoup plus faibles et le public cible est différent.

Le crowdlending

Une autre façon de faire prêter des fonds, c’est de passer par une forme particulière de financement participatif qu’on appelle le crowdlending ou crowdfunding par le prêt. C’est un moyen de lever des fonds sans passer par une banque mais en faisant appel à la foule : vous émettez des obligations ou minibons  et rembourserez vos investisseurs avec des intérêts.

Un exemple. La centrale solaire de Pessens a fait campagne sur la plateforme Tudigo en crowdlending pour financer une centrale photovoltaïque. 46 investisseurs ont acheté des obligations au ticket minimum de 50€.

Chez Tudigo, il est également possible de lever des fonds en don contre don pour des projets qui nécessite des investissements moins importants- le montant moyen levé en don contre don étant de 5 000€. Déposez votre projet de création d’entreprise sur notre plateforme Tudigo : https://www.tudigo.co/soumettre-collecte/choisir

 

On n’y pense pas assez, faire appel aux nombreuses aides nationales ou régionales

Bénéficier d’un prêt d’honneur

Octroyé par des établissements d’accompagnement d’entrepreneurs, le prêt d’honneur est une solution de financement spécialement conçue pour les créateurs ou repreneurs d’entreprise et trop souvent sous-estimée! Ce financement est très accessible si vous savez défendre votre projet puisque c’est un prêt sans garantie ni caution octroyé directement à l’entrepreneur, et en général à taux zéro. Le prêt d’honneur est un excellent moyen de lever des fonds puisque les montants prêtés atteignent jusqu’à 50 000 voire plus. Il constitue un véritable effet de levier pour ensuite débloquer un prêt bancaire. Pour en bénéficier, il suffit de vous tourner vers des organismes spécialisés comme Réseau Entreprendre, Initiative France ou l’Adie qui sont des partenaires de Tudigo.

Bénéficier de subventions ou d’aides publiques

Les organismes publics ou les associations spécialisées dans l’accompagnement d’entrepreneurs combinent souvent une aide financière avec une aide à la structuration du projet et à son développement. Ce sont de vrais soutiens pour ne pas se sentir seul face à son projet.

Par exemple, le Nouvel Accompagnement pour la Création et Reprise d’Entreprise (dispositif Nacre) est une aide octroyée par les régions pour aider à la structuration financière et au démarrage de l’activité. Il comporte un prêt à taux zéro pouvant atteindre 8 000 . Ce type de dispositif convient parfaitement aux jeunes entrepreneurs qui ont besoin d’un vrai accompagnement au démarrage de l’activité.

Ces premières aides et accompagnements sont ensuite souvent complétés par des crédits bancaires ou des campagnes en investissement participatif.

L’Observatoire des aides aux entreprises regroupe toutes les aides publiques au plan national : vous pouvez les rechercher par besoin, par secteur, par financeur ou par localisation.

Participer à un concours entrepreneurs

De nombreux concours ou appel à projets nationaux ou régionaux ont lieu régulièrement : participer à un concours entrepreneurs vous permet souvent de rencontrer d’autres entrepreneurs de votre secteur, d’échanger avec eux et d’accroître la notoriété de votre projet! Souvent, la récompense n’est pas que financière mais est aussi constituée d’un accompagnement. Retrouvez tous les concours entrepreneurs en cliquant ici.

Créateur d’entreprise, à vous de choisir le mode de financement qui vous convient : il est souvent nécessaire de combiner plusieurs solutions de financement !

Tudigo est une plateforme de financement de participatif qui vous permet de lever des fonds en don ou en investissement pour votre entreprise. Pour en savoir plus sur nos solutions de financement, c’est par ici : https://www.tudigo.co/solutions.

 

Vous aussi, financez votre projet grâce au financement participatif :Simple et rapide

  • Levez de 2 000 € à + de 1 million €
  • Communiquez sur votre projet
  • Validez votre potentiel marché

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR