A la découverte des métiers des énergies renouvelables : Les agrégateurs d’énergies renouvelables

par | 29 Nov 2019

Duree: 8 min.

Rencontre avec Alexandre Soroko, agrégateur d’énergies renouvelables à GazelEnergie, qui nous explique en quelques mots son métier et son action pour la transition énergétique.

 

 

Pouvez-vous décrire votre métier en quelques mots ?

Le métier d’agrégateur d’énergies renouvelables consiste à acheter auprès de producteurs d’énergie renouvelable leur production d’électricité photovoltaïque, éolienne ou hydroélectrique. Nous sommes un nouvel acteur dans le monde du renouvelable en France puisque jusqu’à peu seul EDF OA pouvait acheter cette production. Aussi, nous nous engageons à payer aux producteurs un prix défini contractuellement pour 100% de la production. Nous sommes également leur responsable d’équilibre, et à ce titre responsables de réaliser les prévisions de production en J-1 pour J dont le gestionnaire de réseau a besoin.

 

 

Qu’est-ce qui vous fait le plus aimer votre métier ?

Le contact et les échanges avec les producteurs, développeurs et l’ensemble des personnes et organismes contribuant au financement des projets d’énergie renouvelables est l’un des aspects les plus intéressants de mon métier. La diversité et la complexité des problématiques liées au développement de ces projets, la passion de mes interlocuteurs et leur intérêt pour notre métier, ma capacité à leur apporter les solutions dont ils ont besoin sont certainement mes principales motivations.

 

 

« Les métiers des ENR sont complexes et passionnants et, évidemment, d’avenir ! Ils mobilisent toutes les compétences envisageables, que celles-ci soient techniques, commerciales ou financières. »

 

 

Que diriez-vous aux nouvelles générations qui veulent se lancer dans les métiers des ENR ?

Les ENR sont un des piliers principaux de la transition énergétique avec la réduction des consommations dans tous les domaines, qui passe notamment par l’efficacité énergétique. Les métiers des ENR sont complexes et passionnants et, évidemment, d’avenir ! Ils mobilisent toutes les compétences envisageables, que celles-ci soient techniques, commerciales ou financières. Ainsi, quel que soit les goûts et les centres d’intérêts des personnes à la recherche d’une orientation professionnelle, ces métiers offrent des perspectives particulièrement attractives et je ne saurai trop conseiller de les embrasser.

 

 

« Le métier d’agrégateur est essentiel dans cette transformation du secteur des ENR car c’est cet acteur qui permettra de structurer les nouveaux modèles d’affaires du secteur des ENR. »

 

 

Comment imaginez-vous votre métier et le secteur des ENR dans 5 ans ?

Nous nous trouvons aujourd’hui dans une phase de transition du domaine des ENR car ces énergies arrivent aujourd’hui à maturité. Après avoir bénéficié de subventions indispensables à leur développement, elles commencent à être progressivement intégrées dans les marchés de l’énergie et à pouvoir être directement vendues aux entreprises. Le métier d’agrégateur est essentiel dans cette transformation du secteur des ENR car c’est cet acteur qui permettra de structurer les nouveaux modèles d’affaires du secteur des ENR.

 

 

Pouvez-vous  définir un terme lié aux ENR et non connu du grand public ?

Un corporate power purchase agreement (CPPA) est un contrat entre un producteur d’électricité renouvelable et une entreprise par lequel la production d’électricité d’une installation en particulier est directement vendue à ce consommateur. Les CPPA permettent ainsi d’établir un lien direct entre une production d’électricité renouvelable et consommation en s’affranchissant, pour cette partie de la consommation, des contrats de fourniture d’électricité classique. Les CPPA sont souvent conclus pour des installations EnR à construire et leur garantissent ainsi un revenu de long terme (plus de 10 ans en général). Cette garantie de revenu est ce qui va permettre le financement et le développement de nouvelles installations EnR. Les CPPA sont donc un moyen d’ajouter de nouvelles capacités de production EnR au mix électrique existant, en plus des mécanismes de soutien public traditionnellement utilisés à cette fin.
 

Acteurs des ENR : levez des fonds grâce au financement participatif

ARTICLES LES + LUS

Acteurs des EnR, levez des fonds avec le n°1 du financement participatif local

PARTAGEZ L'ARTICLE SUR